Les Lions de Tarsis

Force Armée de L'Audacia

Description:

Depuis leur bannissement de leur planète natale, les Lions ont peu à peu mis de côté la discipline et la rigueur de la garde impériale pour instaurer la loi du plus fort au sein du régiment. 


Leur colonel Ziria Dayne est la seule qui n'a jamais été remise en cause ne serait-ce qu'une fois par l'un de ses hommes. Elle n'hésite cependant pas à se mesurer à ces meilleurs soldats dans les cages d’entraînements. Ziria a procedé, au cours de ces six dernières années, au recrutement de soldats pour compléter son régiment affaibli après la bataille sur Tarsis. Elle n'a pas hésitée à piocher dans les parias de certaines cités ruches tant qu'ils avaient un code d'honneur. 

Elle fixe des règles strictes à ces Lions et a chargé son Lieutenant, Krueger, de veiller à ce que le code de conduite des lions ne soit pas bafoué. 

Les règles sont simples, pas de sadisme, pas de drogue pendant le service, personne ne fuit ou il se fera abattre et les différents se règlent dans les cages de combat. 

Les lions utilisent volontier au combat les unités mobiles Taurus et les hellhounds

 

De plus ils disposent dans leurs rangs d'un contingent d'Ogryns ainsi que de quelques medecins. Il y a pour finir une escouade de ShockTroups des Lions appelées simplement escouade Alpha

Bio:

 Le 33ème régiment des Lions de Tarsis fut crée sur le monde ruche en tant que 33ème régiment des Forces de défenses planétaires.

         Lors de soulèvements opposants les FdP de Tarsis à une vaste portion de la population les 34 régiments chargés de défendre la planète furent débordés de toutes part. 

         Le gouverneur planétaire ordonna le reroutage de la totalité des forces de défenses vers la cité ruche principale dès qu'il fut clair qu'il s'agissait d'un soulèvement manipulés par les dieux sombres.

         La cité fut rapidement assiégée, les collonels de chacun des régiments voyaient leurs hommes mourrir à petit feu ancré sur des lignes défensives qu'ils savaient ne pas pouvoir tenir éternellement. Ils firent part de leurs craintes au seigneur planétaire afin qu'il autorise une contre offensive. Il refusa et ordonna aux troupes de resserrer le périmètre défensifs au cœur de la ville uniquement condamnant des centaines de millions d'habitants.

         Un seul officier s'opposa à l'ordre qui fut donné, les autres officiers savaient que cet ordre leurs permettraient de survivre en attendant la flotte de renfort impériaux qui devait arrivé dans les trois semaines. L’officier en charge du 33ème pris alors la décision conjointement avec ses chefs d'unités de contre attaquer seule.

         La 33ème vola au Munitorum tout les véhicules modèle Taurus qu'ils purent trouvés, ils embarquèrent à leurs bords et remontèrent les gigantesques canaux d'égouts qui sortaient de la ville après les avoir nettoyer des débris qui avaient servis à les bloquer. 

         En quelques heures ils franchirent de multiples barrages de serviteurs du chaos, ils sortirent des tunnels et continuèrent en formation en collonne vers le QG supposé de l'adversaire en une journée ils l'atteignirent, leurs forces étaient divisées par trois mais ils étaient encore un peu plus de 600. Ils atteignirent le QG et au pris de lourdes pertes parvinrent à infiltrer au sein de sa structure leur commandant ainsi qu'une équipe de commando armé de lance plasma et d'une bombe à fusion.

         Au prix d'un combat acharné ou le valeureux commandant perdit un oeil et un bras ainsi que la quasi totalité de son unité, le QG, qui se trouvait être une cathédrale défigurée et corrompue explosa dans une gerbe de plasma et le serpent perdit sa tête. 

A leur retour ils héritèrent de ce surnom par la population, pour s'être battus comme des lions.

         Le gouverneur voulut cependant les exécuter pour avoir désobéi aux ordres, mais un commissaire lui suggéra de ne pas provoqué un nouveau soulèvement auprès de l a population en exécutant leurs héros. A la place il remit une médaille au colonel et l'envoya au loin, au service de la garde impériale pour couvrir Tarsis de gloire.

         Depuis ce régiment vadrouille ça et là sur des théâtres d'opérations ou leurs techniques sont appréciées. Durant ces 6 années de vagabondages, ils aidèrent de nombreuses fois des antennes du Mechanicum et eurent en rechange beaucoup de facilité à obtenir de bonne bionique pour les membres qu'ils perdaient au combat.

Les Lions de Tarsis

Audacia's Journey vaubanleonid vaubanleonid